La Route de Bucarest: Udine, la petite sœur de Venise

Tout au long de la campagne européenne du Stade Rennais, Puchkin vous guidera à la découverte des adversaires des “Rouge et Noir”, des villes visitées, de leurs histoires et de la culture locale. Pour leur premier match de la phase de poule, les Rennais se déplacent dans le nord de l’Italie, à Udine.


Histoire

Udine, au cœur de la région Frioul-Vénétie Julienne, s’élève entre les Alpes et l’Adriatique, à une heure de la frontière italo-slovène. Dans une région peuplée depuis le Néolithique, Udine fut fondée, selon les légendes hongroises, sur les ruines d’une colline érigée par Attila lors du  siège d’Aquilae, au 5eme siècle.

Fondée en 983 après la donation du château d’Utinum par l’empereur Otto II aux patriarches d’Aquilae, Udine se développa au cours du moyen-âge, et la création du marché de la ville au 13eme siècle en fit le centre économique de la région et le siège de ses patriarches.

Prise par Venise en 1420, Udine est restée marquée par trois siècles de domination vénitienne qui ont imprimé l’architecture, l’art et l’apparence générale de la capitale du Frioul. De la Piazza della Libertà aux fresques du palais médiéval, en passant par le Mercato Vecchio et l’ Oratorio della Purità, décoré par le dernier des grands maitres vénitiens, Tiepolo, Udine regorge de merveilles qui en font un joyau architectural quasi-oublié, bien loin de l’animation frénétique de sa grande sœur vénitienne.


Udine aujourd’hui

Avec une population d’environ 100,000 habitants (175,000 pour l’agglomération), Udine est la principale ville de la région Frioul-Vénétie Julienne, et la capitale du Frioul. Plutôt aisée et avec une moyenne d’âge plus élevée que celle du  reste de l’Italie (47 ans contre 42 en moyenne), Udine est un important centre commercial au nord de l’Italie, et une plaque tournante entre la région et les nations voisines d’Europe de l’Est. Les industries métallurgiques et mécaniques, notamment, sont également largement représentées dans la région autour d’Udine.

De son emplacement privilégié sur la route méditerranéenne des épices, que ce soit au temps de l’empire byzantin, de la grandeur de Venise, au moyen âge ou sous le règne des Habsbourg, le Frioul a toujours connu une importante activité viticole. Les vins du Frioul, et particulièrement le Picolit, produit d’un cépage autochtone, font depuis toujours partie intégrante de la vie et de l’économie de la région d’Udine. Avec les régions du Trentin Haut Adige et de Vénétie, la région Frioul – Vénétie Julienne constitue la région viticole connue sous le nom de Triveneto, et reconnue comme l’une des trois grandes régions viticoles d’Italie aux côtés du Piémont et de la Toscane.

Un peu de culture : Udine et le cinéma

Ville d’art et de culture, Udine ne compte pas que sur le tourisme, le vin et l’architecture, puisqu’elle est également hôte du  plus grand festival européen consacré au cinéma d’Asie Orientale, le Far East Film Festival. Passage oblige des maitres du cinéma Coréen, Japonais, Chinois ou Hongkongais entre autres depuis 1999, le festival Udine est un pélerinage obligé pour les adeptes du genre.

Une passion régionale puisque tout près d’Udine, Trieste et la petite ville de Pordenone sont également reconnues internationalement pour  leurs festivals cinématographiques.

 

Une réflexion au sujet de « La Route de Bucarest: Udine, la petite sœur de Venise »

  1. je suis allé en vacance une fois dans ces deux villes c est super beau udine parait plus provincial par contre ma ville de reve c est TRIESTE c est magnifique la meme annee je suis alle a venise pas mal mais trieste est majique ces grandes batisses de plusieurs siecles avec sa place de toute beauté son port et sa vieille villle ou l on decouvre surtout le soir le port sous les rayons de soleil donnant sur les cotes voisines comme croatie car c est au bord de la frontiere italienne sans oublier son chateau a voir magnifique!…..et surtout ces magnifiques italiennes ayant un petit coté baltiques superbe!…

Les commentaires sont fermés.