Au clair de la finale

Amis supporters, le message que je vous transmets aujourd’hui est empreint d’une petite colère, une simple colère froide, toute calme, et les mots que je choisis sont exprimés sans animosité aucune. Mais la colère est bien réelle, elle est un peu profonde, elle est surtout empreinte de tant de frustration.

Oh, pas que j’attache une importance si grande à ce qui n’est que du football, j’ai comme vous bien d’autres centres d’intérêt, bien d’autres passions et encore plus de valeurs que je place un peu avant mon attachement à ce club et peut-être même avant cette ville que j’aime toujours tant.

Mais quel gâchis, mes amis, j’en suis las. Lire la suite

« Tous les feux sont aux Verts ! », par Jean-Marc Mézenge

Il plane, en ce moment, comme une douce atmosphère dans les traversées du Stade de la route de Lorient. Ce sont sans doute les cinq derniers matchs* sans défaite des Rouge et Noir qui donnent cette impression de bonheur contagieux, voire d’euphorie,  qui entoure le club et son environnement, avant, pendant et après les matchs.

La qualification pour une finale de la coupe de la Ligue programmée le 20 avril prochain au Stade de France contre l’AS Saint Etienne est sans doute aussi une bonne raison de croire en notre étoile ou, à défaut, en notre année.

C’est évident, « tous les feux sont au vert » avant de constater, très bientôt, que « tous les Verts seront au feu » pour une guerre sportive. Mais n’y voyez là aucune métaphore à connotation provocatrice sur notre duel à distance avec le club de Fabien Lemoine, notre Breton stéphanois. Lire la suite

Tête de Turc

Mevlüt Erding

Non, vous ne rêvez pas, c’est bien Dan’, votre infidèle serviteur qui se repointe sur le blog avec ce titre digne des unes les plus pourries de L’Equipe et dont il n’est pas peu fier (4 billets en 4 saisons, on appelle ça la régularité, messieurs dames).

Bref, même si c’est un sujet ô combien intéressant, assez parlé de ma petite personne.

Depuis quelques temps, j’entends ou je lis (sur le merveilleux forum de SRO par exemple) que Mevlüt Erding est une chèvre.

Commençons par le commencement et précisons qu’à l’heure où j’écris ces lignes, le SRFC est septième de Ligue 1 au bout de 23 journées. Erding a joué 21 matchs (19 en tant que titulaire), a inscrit 8 buts et a délivré 4 passes décisives. Comme vous pouvez le lire, j’étayerai mon propos en dégainant ma boîte à statistiques tel un Philippe Doucet en rut. Je recyclerai également presque tout ce que j’ai dit sur le forum car je suis un véritable imposteur. Lire la suite

Un match, deux scénarios

Ce mercredi, le Stade rennais joue un match qui devrait marquer un tournant dans sa saison, et peut-être même son histoire. La preuve avec ces deux scénarios différents, dont le point de départ reste le résultat de la demi-finale contre Montpellier.

Le scénario catastrophe

Mercredi 16 janvier. Le Stade rennais connaît une nouvelle désillusion en s’inclinant face à Montpellier en demi-finale de la Coupe de la Ligue. Les Rouge et noir ont longtemps mené 3-0 (byclette rageuse d’Erding, tête victorieuse de Mensah et lob des 40 mètres d’Apam, qui marque du tibia en voulant se dégager), mais se sont écroulés en toute fin de match. Herrera inscrit un triplé dans le temps additionnel, et Montpellier emmène Rennes en prolongation, puis aux tirs au but. Au terme de la séance, Rémy Cabella inscrit le but vainqueur en réussissant un coup du foulard, devant un Abdoulaye Diallo médusé (il avait remplacé Costil en début de match, victime d’une rupture des ligaments croisés). Lire la suite

« 2013, l’année de tous les Danzé ! », par Jean-Marc Mézenge

Politesse oblige, en ce début d’année je transmets tous mes vœux de santé et de bonheur à tous les supporters et amis du Stade Rennais qui espèrent que cette saison sera celle de tous les espoirs comblés. Les autres méritent simplement mon respect.

Que 2013, malgré une élimination prématurée dès les 32es de finale de Coupe de France contre des Lensois au zénith ce soir-là – et pas de Saint-Pétersbourg* – donne aux Rouge et noir les ailes nécessaires pour planer sur ce parcours en coupe qui n’est plus celui du traumatisme du 9 mai 2009 (finale perdue contre Guingamp, 1 à 2). J’y étais, ça va mieux, alors ne déconnez pas, les gars ! Lire la suite

« Noël avant l’heure ! », par Jean-Marc Mézenge

Les Rouge et Noir clôturent leur fin d’année 2012 par une belle victoire en terre ajaccienne 2 à 4. Et oh surprise, le classement de la Ligue 1, après 19 journées, annonce le Stade Rennais à la 4e place. Certes, Rennes n’est pas le champion d’automne mais, incontestablement, le lauréat des « revenants ».

De plus, pour 2013, qualifiés pour une demi-finale de la coupe de la Ligue à domicile contre Montpellier, les hommes de Frédéric Antonetti vont apprécier leurs 10 jours de vacances. C’est Noël avant l’heure pour des supporters et observateurs qui ont encore du mal à réaliser le magnifique cadeau offert juste avant de manger la dinde et la farce. Avant les fêtes, le dindon de la farce ne sera pas le coach corse du Stade Rennais qui doit savourer le coup de Jarnac parfait adressé à tous ses détracteurs qui, au soir de la défaite des siens à domicile face à Lorient, criaient à cor et à cri à la décapitation du fautif. Lire la suite

Équinoxe rouge et noire

Fiction. Une histoire de saisons : Comment le Stade Rennais a effacé le souvenir d’un été morose par un automne extraordinaire.

Un dimanche après-midi de mi-septembre au Parc des Sports de la Route de Lorient… Comme guidées par une main invisible, deux frappes stratosphériques d’Alain Traoré venaient punir des rennais attentistes et sans énergie. Deux cartons rouges provoqués par le virevoltant Pitroipa et un but du même joueur ne suffisaient pas à renverser la tendance : à neuf contre onze pendant le plus gros de la deuxième mi-temps, le Stade Rennais s’était malgré tout incliné à domicile, face au voisin et rival morbihannais. Lire la suite

« Si tu vas à Rio ! », par Jean-Marc Mézenge

Comme dit la chanson : « Si tu vas à Rio, n’oublie pas de monter là-haut ! » et surtout de prier au pied du Christ rédempteur (Cristo Redentor) pour le rachat de tous tes péchés.

Vous l’aurez compris, je fais allusion au dernier épisode des « bleuets » et des sanctions affligeantes infligées aux « coupables » pour une bêtise à l’effet papillon, dévastateur pour une carrière de joueur et pour un équilibre financier d’un club.

Si tu vas à Rio, Yann M’Vila, cela voudra dire que l’appel de cette décision visant à réduire une sanction trop lourde (de 15 mois à 21 mois de suspension des équipes de France) sera validé. Mais ce choix Fédéral initial, aggravé par un dossier en récidive (comportement inadéquat en compétition), est-il si illogique que cela ? Au vue des conséquences de cette virée nocturne entre deux matchs de barrage pour une qualification des Espoirs à un championnat d’Europe, « la raison d’état » peut être invoquée, comme peut être également stigmatisé le symbole populaire d’une fermeté aveugle, mais nullement pédagogique, pour calmer l’opinion « des amateurs » au vu des prochaines élections Présidentielles fédérales. Lire la suite

Roazhon war-zu ar brezhonekadur… Evit gwir ?

Une fois n’est pas coutume, nous publions aujourd’hui un billet en breton sur le blog. La traduction en français se trouve plus bas.

Trouz a ra Frédéric de Saint-Sernin abaoe e zistro ‘giz prezidant ar c’hlub. Gantañ ar c’hoant adlakaat Breizh e-kreiz an tabut. Souezhus evit ur paotr ganet e Reims er bloavezh 1958, lañset da gentañ war hent ar politikerezh. Stag ouzh an UMP, tost ouzh Jacques Chirac ha François Pinault, tapout a reas plas Emmanuel Cueff e 2006. Goude kudennoù yec’hed ha bezañ laosket e blas da bPatrick Le Lay, e dapas e bost en dro a-raok an hañvezh 2012. Ur brezegenn disheñvel, embann a ra e soñj, reiñ en dro livioù Breizh da Roazhon… Neuze, strategiezh darempred liped mat pe youl ar c’henlodenner pennañ ? Lire la suite

« Le roi soleil ! », par Jean-Marc Mézenge

« Le roi est mort, vive le roi !  ». Je ne fais pas référence à une de mes chroniques de la saison dernière qui n’a eu pour « révolution » que la réaction de quelques supporters « torturés » par ma vision d’un homme de pouvoir, Noël Le Graët, qui va bientôt remettre en jeu sa couronne fédérale et qui doit, avant la décapitation ou le plébiscite, rendre la justice dans une affaire de « bleuets », rois du dance floor.

L’indifférence est sans doute la meilleure des manières de traiter ces impétueux, irresponsables, adulés en d’autres temps par les vrais coupables qui spéculent toujours sur des valeurs dépréciées, au sens propre et figuré (25 millions hier, combien aujourd’hui ?).  « Qui se sent morveux se mouche ! » dit l’adage populaire. Lire la suite

« Le changement, c’est maintenant ! », par Jean-Marc Mézenge

Loin de moi l’idée de surfer sur ce slogan en vogue à connotation politique pour vous sensibiliser au nouvel esprit qui souffle dans les travées du Stade de la route de Lorient. De toute façon, cela ne serait pas crédible !

Dans un contexte de grand désarroi, le football français est lui aussi victime de la récession et d’abus en tous genres. Finis les salaires pharaoniques (?), finies les erreurs de casting (?), finis les troubles de comportement (?), la politique des copains (?) et les fautes de goût (?), l’heure est à la normalisation et à la raison. Lire la suite

De l’exemplarité d’un club

Lecteurs de Ouest-France ou du Télégramme, peut-être avez-vous remarqué que vos quotidiens ont évoqué Stade Rennais Online il y a quelques jours. Une exposition dont nous nous serions bien passé, il faut bien le dire, au vu des circonstances.

Aujourd’hui âgé de huit ans, Stade Rennais Online a invariablement fait valoir deux valeurs au fil des années : d’une part, une indépendance totale vis-à-vis du Stade rennais FC ; d’autre part, le caractère bénévole du travail que nous fournissons. L’ensemble des personnes qui s’occupent de ce site le font à titre totalement gratuit. Comme vous, nous sommes des supporters rennais passionnés par leur club, et qui ont envie de partager leur passion.

Au fil des rencontres, nous avons pu prendre conscience de la notoriété qu’a pu acquérir notre site, qui accueille 20.000 visites en moyenne tous les jours. Joueurs, membres du staff, journalistes, et même membres de l’équipe dirigeante viennent sur SRO, peut-être pour y trouver des infos, sans nul doute aussi pour y prendre la température des supporters rennais, puisque vous avez tout loisir de discuter et de débattre sur nos forums.

Pourtant, en huit ans, Stade Rennais Online n’a eu que très peu de contacts avec le club en lui-même. Chacun vit de son côté, gère ses affaires, parfois dans une indifférence un peu feinte. Lire la suite

« ¡La Roja como siempre! », par Jean-Marc Mézenge

« Le football est un sport collectif qui se joue à 11 contre 11 et, en ce moment, comme toujours, c’est l’Espagne qui gagne ! ».

Cet adage de circonstance est un raccourci d’un Championnat d’Europe des Nations qui aura été « una alegría incommensurable » pour tout un peuple qui souffre au quotidien d’un contexte économique ibérique de survie.  Avec fierté et courage, le peuple espagnol supporte, jusque dans ses entrailles,  la crise mais aussi  « la Roja ». Il puise ses forces et ses valeurs dans un trésor de vertus cultivé sur la terre de 50 provinces dont les origines identitaires sont riches de la pluralité de ses racines. On devine alors, à travers son équipe de football,  l’essence même du concept de « l’auberge espagnole ». Lire la suite

« Un Euro symbolique ! », par Jean-Marc Mézenge

« C’est parti ! » : l’Euro 2012 de football, en Pologne et en Ukraine, va envahir nos écrans (bienvenue à beIN Sport) et aussi notre attention. C’est l’héritage d’une décision politique de l’élection de notre cher Président de l’UEFA en 2007, Michel Platini, qui, rappelez-vous, avait gagné son siège grâce aux voix des pays de l’Est. On va se régaler ! Enfin, je l’espère.

En attendant, le Stade Rennais se cherche, lui, un Président au profil défini dans les bureaux d’Artémis à Paris. Le suspense est à son comble car on hésite, sans doute, du côté des Messieurs Pinault entre un candidat local, intégré dans le microcosme rennais et accepté par les hommes en place, et un nouvel actionnaire qui pourrait avoir la délégation de présidence pour booster la valeur du club et les valeurs du sérail. Quelle est la meilleure solution pour relancer le projet ? « L’avenir nous le dira ! » mais le présent nous donnera une réponse précise sur les intentions des patrons, amour ou business. Lire la suite

« Des exemples à suivre ou pas ! », par Jean-Marc Mézenge

Au Stade Rennais, comme ailleurs, on a tendance, faute de créativité, à s’inspirer de ce qui se fait dans le « jardin du voisin ».

A la recherche d’une fibre identitaire, le  Bro gozh ma zadoù, (Vieux pays de mes pères),  l’hymne breton,  est diffusé avant chaque rencontre sur les écrans géants du Stade de la route de Lorient mais voilà, presque personne ne chante ! Alors que pour moderniser et pérenniser un hymne « du club » traversant le cœur et le temps,  n’aurait-on pas pu solliciter un Nicolas PERAC ou un Yvan CASSARD, deux professionnels dont la traçabilité locale n’est plus à prouver  ? Lire la suite

Brest – Rennes, un an après

Le 9 avril 2011, le Stade Rennais s’incline à Brest au terme d’un match totalement maitrisé par les Finistériens. Ce match marque le début de la fin de saison chaotique des rouge et noir. Un an après, un lecteur attentif de SRO nous narre les péripéties de la soirée ayant suivi la rencontre, les ayant – plus ou moins – vécues au plus près du groupe.

Ce 9 avril 2011, la défaite concédée à Brest est l’occasion pour les joueurs rennais de montrer leurs multiples talents. La rumeur d’une soirée animée dans une célèbre discothèque rennaise n’a ainsi pas pu échapper aux véritables connaisseurs du Stade Rennais, l’occasion rêvée d’enquêter et de revenir sur ce douloureux épisode de la dernière saison. Lire la suite

La fois de trop

Cher Stade Rennais,

Je ne sais pas vraiment si tu te souviens de moi. Il y a quelques mois, précisément après ta dernière élimination en Coupe de la Ligue, j’avais déjà pris la peine de t’écrire. Je t’avais exprimé mon dépit. Déçu par l’attitude de ton entraîneur et de tes joueurs, qui avaient clairement galvaudé une compétition qui les plaçait d’emblée à trois petites marches du Stade de France. Je t’avais exposé ma théorie : celle que tu n’avais décidément pas changé, et que tu t’acheminais une nouvelle fois vers une saison bien morne.

Loin de moi l’idée de me placer dans le camp des habitués du « Je te l’avais bien dit ». Je suis bien triste que tu sois en passe de réaliser ma prophétie de l’époque. Pour mémoire, je te promettais une saison relativement tranquille en championnat, où le frisson de la course aux places européennes ne tiendrait qu’un rôle modéré, et une élimination en coupe contre une équipe issue d’une division inférieure. Pas si mal vu, non ? Lire la suite

« Entre chien et loup ! », par Jean-Marc Mézenge

Quand tombe la nuit au Stade de la route de Lorient, il y a des jours comme ça ou les supporters, mais aussi l’ensemble des participants plus ou moins actifs du spectacle des Rouge et Noir, sont envahis par un sentiment d’inquiétude très variable.

Avec les convictions des uns et les doutes des autres se mêle la fébrilité d’un match placé dans un tel contexte de performances ondulatoires que la fin de journée ou la soirée peut prendre des allures de drame ou d’allégresse. J’exagère à peine !

Quand tombe la nuit sur une pelouse entretenue avec des soins fastueux et particuliers, les acteurs sportifs vêtus de leur habit de lumière, guidé par un berger corse au management participatif contrôlé*, pénètrent dans l’antre d’un jeu qui souvent sollicite et révèle la dimension psychologique face à la difficulté des réponses à apporter, sur et hors du terrain. Lire la suite

« L’autre Messi », par Jean-Marc Mézenge

Lionel Messi est sans doute le meilleur joueur sur la planète football et son talent est valorisé à travers un collectif made in Barca qui a su s’adapter à son génie.

Mevlut Erding est lui aussi un autre messie mais, hélas dans un premier temps, son profil devra s’adapter à un football local qui, pour l’instant, n’a pas encore trouvé une identité made in Rouge et Noir où le collectif souffre trop souvent d’expressions de trop de solistes.

C’est sans doute dans ce domaine, et dans un deuxième temps, que le coach et le staff technique devront se pencher sur cette évolution, voire une révolution de conception du jeu en mouvement pour valoriser le collectif rennais mais surtout optimiser l’animation offensive d’une équipe qui, c’est vrai, est cette saison bien armée dans ce secteur. Lire la suite

« Opération Phœnix 2012 », par Jean-Marc Mézenge

Il ne s’agit pas là d’un film de James Bond où Sean Connery, voire Pierce Brosman en sont les héros, ou bien d’une opération immobilière d’un promoteur bien connu des années 80,  mais tout simplement ce que m’inspire la rentrée des rouge et noir dans la première compétition de l’année 2012 : la coupe de France.

Mais avant de revenir sur cette résurrection, comme moi, vous avez vécu la fin d’année 2011 des hommes de Frédéric Antonetti en constatant, et c’est lui qui le dit, que ses joueurs étaient « cramés » physiquement et mentalement et qu’avant de « faire le boulot » contre Bordeaux (1-0), « les vacances étaient les bienvenues ! ». Lire la suite