Tête de Turc

Mevlüt Erding

Non, vous ne rêvez pas, c’est bien Dan’, votre infidèle serviteur qui se repointe sur le blog avec ce titre digne des unes les plus pourries de L’Equipe et dont il n’est pas peu fier (4 billets en 4 saisons, on appelle ça la régularité, messieurs dames).

Bref, même si c’est un sujet ô combien intéressant, assez parlé de ma petite personne.

Depuis quelques temps, j’entends ou je lis (sur le merveilleux forum de SRO par exemple) que Mevlüt Erding est une chèvre.

Commençons par le commencement et précisons qu’à l’heure où j’écris ces lignes, le SRFC est septième de Ligue 1 au bout de 23 journées. Erding a joué 21 matchs (19 en tant que titulaire), a inscrit 8 buts et a délivré 4 passes décisives. Comme vous pouvez le lire, j’étayerai mon propos en dégainant ma boîte à statistiques tel un Philippe Doucet en rut. Je recyclerai également presque tout ce que j’ai dit sur le forum car je suis un véritable imposteur.

Alors, on lui reproche quoi à Mevlüt, au juste ?

Mevlüt Erding est un joueur de football dont la tâche principale est de concrétiser le jeu offensif de son équipe. Il va au duel avec son garde du corps hebdomadaire, essaye de multiplier les appels, il claque quelques petits buts et quelques petites passes de temps en temps. Super Dan’, tu as compris et à peu près bien résumé le rôle d’un attaquant.

Le problème, c’est que certains trouvent que notre Turc a les pieds carrés, qu’il vendange comme un goret et qu’il ne sera jamais le grand buteur que tout le peuple rouge et noir attend depuis Monsieur Alexander Frei…
A première vue et en regardant les mines parties au dessus, à côté, dans les gants du gardien ou tout simplement pas parties du tout, on pourrait peut-être donner raison à ces personnes qui, avouons le, ont un peu des exigences de vieux bourgeois aigris ayant oublié qu’il y a quelques lustres, leur club raclait inlassablement le fond de notre bonne vieille D1.
En y regardant d’un peu plus près, Mesdames et Messieurs les vilipendeurs, on s’aperçoit que Mevlüt Erding n’a tout simplement jamais été un goleador… En effet, son record en Ligue 1 s’élève à 15 réalisations à l’issue de la saison 2009-2010, sa première au Paris Saint Germain.
Oui, toi qui me lis et qui n’es pas d’accord avec moi, tu ne rêves pas, je suis bel et bien en train de te traiter de vieux bourgeois capricieux.
Mais nom d’un chien, en tant que supporter Rennais, tu sais ce que c’est qu’un vilain attaquant, non ? Des attaquants aussi stériles que des mulets, on en a eu, on en a supporté et aujourd’hui, on a un type qui certes n’a pas l’efficacité d’un Trezeguet, d’un Inzaghi ou même d’un Cvitanitch mais qui parvient tout de même à en claquer quelques uns et toi tu trouves encore quelque chose à y redire ? Tu ne te souviens donc pas de Bernd Hobsch, de Georgi Ivanov, de Daniel Moreira et de leurs impressionnantes statistiques…? Ca y est, ça revient ? Je te laisse donc te remémorer ces délicieux souvenirs et pendant ce temps, j’entame le paragraphe suivant.

Mevlüt et la normalité

Notre ami a pour l’instant inscrit 12 buts en 33 matchs de championnat sous nos couleurs. Moussa Sow s’est lui aussi arrêté à 12 mais en 56 matchs (je ne compte que la période post-Sedan), Asamoah Gyan nous a gratifiés de 14 réalisations en 48 parties disputées (plus ou moins disputées, je sais), Ismaël Bangoura a claqué 8 pions en 39 rencontres et Victor Hugo en est lui à 15 buts pour 66 matchs. Quant au compteur de Daniel Moreira, je viens de vérifier, il reste inlassablement bloqué à 0…

Erding ne crève pour l’instant pas l’écran face à ces « ex bons attaquants » (sauf un, voire deux) mais à la vue de ces chiffres, on peut se dire qu’il est bien parti pour être le Rennais le plus prolifique depuis vous-savez-qui.
Vous en voulez d’autres, des stats aussi parlantes, aussi pertinentes, bref, des stats aussi géniales ?

Mevlüt a frappé 51 fois au but cette saison et a cadré 24 de ses frappes. Ce chiffre nous montre que non seulement, il n’envoie pas tous ses ballons à Chavagne mais qu’en plus, son ratio frappes tentées/buts est loin d’être le pire de Ligue 1.
Pour votre gouverne, chers amis, Pierre-Emerick Aubemeyang (si vous ne le connaissez pas, c’est lui) a tenté 75 frappes et en a calé 10 au fond des filets… Anthony Modeste en est lui à 9 buts pour 77 frappes et les « superstars » que sont Gignac (62 frappes tentées – 7 buts) et Mutu (70 frappes tentées – 7 buts) ne font pas mieux non plus. Tout est là si vous voulez vérifier.

Est-ce que l’on exige de Benoît Costil qu’il stoppe toutes les frappes cadrées de nos adversaires ? Est-ce que l’on demande à Julien Féret de transformer toutes ses passes en profondeur en passes décisives ? Demande-t-on à Romain Alessandrini de déposer tous ses centres au milieu du front de ses petits copains ? Non.
Comme vous l’avez compris, je souhaiterais juste que certains supporters prennent leur temps, regardent ce qu’il se fait ailleurs et aient les mêmes exigences vis-à-vis de tous les joueurs avant d’hurler au caprin à tout bout de champ.
Et si par malheur cela n’est pas suffisant, si après tout ça, tu trouves encore que Mevlüt devrait mettre au fond 85% de ses frappes et bien… Et bien prends ta tirelire, va t’acheter un joli maillot Qatar Foundation et un Onze Mondial pour les posters qui, j’en suis sûr, donneront un certain cachet aux murs de ta chambre…* Et laisse nous… Laisse nous entre supporters du Stade Rennais attendre la pointure de la décennie qui nous gratifiera d’une petite cinquantaine de buts en 100 matchs et qui s’appellera peut être bien Mevlüt Erding, va savoir…

Dan’

* Cette phrase est bien évidemment ironique, tu as quand même le droit de revenir à la route de Lorient. Mais si je te chope en train de le siffler, je te mords. Tu es prévenu.

23 réflexions au sujet de « Tête de Turc »

  1. Je continue à penser que Mevlut Erding vendange trop de bons ballons (deux encore face à Lorient samedi). Nous avons connu des avant-centres plus pathétiques c’est certain, mais de plus doués aussi… Combot, Grumellon, Mahi, Rodigiéro, Pokou, Oman-Biyick, Shabani Nonda…La classe…Ce sont des attaquants comme cela qui font venir les gens au stade. Pour le reste, personne ne se plaint de voir le Stade Rennais figurer dorénavant dans le premier tiers su championnat. Vive le Stade !

  2. Billet bien fichu (très bonne utilisation des stats), mais qui ne répond que partiellement aux remarques de Pablo56. Cela dit, ce débat vaut « beaucoup mieux » que les insultes qui tendent à se multiplier sur le forum. Pour mémoire, nous sommes bien tous supporters du Stade ? Même si certains dont je fais partie ne se laissent pas abuser par le « discours » du tandem complice Dréossi-Antonetti

  3. Très bon billet. Et j’ajouterais que si le Turc avait fini premier au classement des buteurs, il ne serait déjà plus à Rennes. Comme il en mettra quand même une quinzaine cette saison, il partira cet été avec Pitrioipa, Alessandrini et Makoun ! Il faut être effectivement un tantinet maso pour supporter le Stade Rennais.

  4. Petit rappel salutaire de quelques vérités ! D’accord avec Niquedouille: l’an prochain on n’aura plus Mevlut. Il faudra alors vite s’extasier devant Ngando, avant qu’il ne nous quitte lui aussi. Public rennais, public insatisfait ! N’est ce pas un peu normal ? Rennes n’est elle pas la ville de France où le ratio de fonctionnaires est le plus élevé ? Les champions du congé-maladie peuvent bien siffler (ou critiquer sur le forum) un gars qui mouille son maillot, ils ne risquent rien …

  5. Cher Dan’
    Ce que tu sembles oublier, est que les supporters demandent du charisme, ce dont notre pauvre Erding est totalement dépourvu. Il est effectivement aussi excitant et euphorisant qu’un Hobsch, Jinani ou Arthur Farh. On ne demande pas seulement à un attaquant d’être efficace, on lui demande aussi d’avoir de la « GUEULE » ! Marco Grassi, Guivarch, Nonda, Omam-Biyick, VDB … des mecs qui avaient de la « GUEULE ». Je me souviens de Marco le déménageur des surfaces, qui toisait ses adversaires, et après avoir glisser le ballon dans les filets venait saluer le kop en embrassant l’écusson du maillot posé sur son cœur ; Marco à jamais dans le mien ! Erding comme tu le dis Dan’ fait le boulot, plus ou moins bien, selon les matchs ; il fait un boulot le Mevlut, là où certains donnaient du plaisir en faisant le show !
    S. L

  6. Bel article qui remet les choses en place. Come on Mevlut, ne te lasse pas et claque nous-en encore quequ’z’uns!!

  7. Bon déjà, merci à ceux qui aiment ce petit billet écrit sans prétention et avec les pieds. Je vous aime aussi.

    > Pablo, Mangeclou
    Attention, je n’ai pas comparé Erding aux pointures que vous citez. Pour l’instant, il en est loin mais je ne perds pas espoir. J’ai juste pris le dernier exemple que l’on a eu à Rennes en la personne de Frei. Je n’ai même pas pensé St Marco tellement il en est loin pour le moment 🙂 (personne ne remplacera Grassi toute manière)

    > Mururoa
    Le tandem Dréossi-Antonetti est une autre histoire. Je ne me laisse pas berner non plus, loin de là. 😉

    > Niquedouille, Gilou
    Ces joueurs vont peut être partir. Mais peut être pas. Il est beaucoup trop tôt pour affirmer de telles choses. Quant au parallèle avec les fonctionnaires et les congés maladies, là j’avoue, j’ai rien compris. 😀

  8. Personnellement, j’ai trouvé ce billet assez pauvre. C’est assez facile de ressortir les éternels Moreira, Ivanov, etc. Tu as aussi oublié Vairelles ou Lucas dans les classiques.
    Il n’empêche qu’un Erding, malgré toute la meilleure volonté du monde, ne fait pas rêver le supporter. Comme ont pu le faire avant lui des Frei, des Nonda, des Pokou, voire même des Wiltord ou des Guivarc’h. Ouais, à Rennes on a souvent fait des câlins à la D2. N’empêche, on a aussi eu des attaquants qui faisaient bander les plus impuissants d’entre nous.
    Donc arrêtez de nous bassiner, que ce soient les pro ou les anti Erding. On parle ici d’un attaquant moyen. En bref, celui qui laissera l’image d’un brave type.

  9. Ce joueur est nettement surcoté ; ce n’est ni un grand attaquant, ni un grand joueur.
    Au PSG, ils ont compris leur erreur et Kombouaré le gardait pour cirer le banc, au cas où.
    On dit souvent qu’il « n’est pas en confiance », « en petite forme » « qu’il doute ».
    En fait, regardez toutes les difficultés qu’il a à contrôler une balle et à enchaîner le geste suivant qui permet de prendre l’ascendant sur son adversaire. Rien que cela démontre, de manière récurrente, que ce n’est qu’un joueur moyen . Féret lui est, intrinséquement, nettement supérieur.
    Ce n’est pas une tête de turc, du tout. Je penses que certains joueurs doivent lui en vouloir de rater les occasions contre Marseille et Lorient (et les autres). Désolé, mais je ne suis pas su tout d’accord avec cet article, qui tourne à l’autosatisfaction obsessionnelle.

  10. Une question me taraude, Armorique et Pietro. A quel moment ai-je dis qu’Erding était un grand attaquant de la trempe de ceux que vous citez?
    Je cherche, je retourne ce « pauvre billet » (:p) dans tous les sens et je ne vois toujours pas.

    Je dis juste qu’il n’est pas plus mauvais que les derniers avants centres que l’on a eu à Rennes depuis Frei. Ca s’arrête là.

  11. Je m’en fiche un peu que Mevlut n’ait pas le panache d’un Grassi. Avec son nez cassé, il plait surement moins aux filles que Marco. Et alors ?
    Dan, je ne comprends pas que tu ne me comprennes pas. Un public d’ouvriers ou de mineurs siffera certainement moins Erding (un vrai laborieux qui mouille son maillot) qu’un public de fonctionnaires (Rennes capitale de la fonction publique en termes de ratio pas habitant) à qui tout est dû. Et toc !

  12. Mais arretez de critiquer erding vous feriez quoi a sa place vous planterez 50 buts c’est ca? oue sur fifa ya moyen lol
    vous me faites rire serieux toujour entrain de vous pleindre comme des gosses et de critiquer tout le monde, le mec est a 8 buts et 5 passes en ligue 1 c’est deja bien.
    bande de footix regardez deja dans le club de roumain ou il joue apres on en reparle
    au barca ils on clake 20 la saison en liga sur et certain!!

  13. comparer erding avec montano et sow voir bangoura qui jouaient sur des côtés c’est quand même pas mal, normal que le ratio ne soit pas le même. Et je reste persuadé mais comme beaucoup d’autre que si erding pouvait avoir un soutien à côté de lui plutôt que de lui envoyer des ballons à la wanegaine il marquerait peut-être plus aussi parce qu’il n’aurait pas forcement 50 mètres à parcourir pour pouvoir planter un but ; on l’a tous vu contre lorient, contre marseille le match d’avant ou pour moi il a été plus que médiocre. Mais ça c’est plus au système voulu par antonetti que part son talent qui pourrait, et c’est bien là le problème et à mon humble avis, mieux exploité.

  14. Ouais enfin si ma mémoire est bonne, Sow et Montano ont pas non plus joué 40 matchs sur les côtés.

    > Gilou
    Ayè, j’ai compris le raisonnement. Et je te prierais de te calmer vis à vis de tes concitoyens fonctionnaires. 😀

    > Victory
    Nan. Rien.

  15. Dès qu’un sujet est bien, ça mobilise les foules ! C’est Mézenge, que personne ne lit plus depuis longtemps, qui doit être triste.

  16. Ah, enfin le sujet que j’attendais pour défendre ce cher Mevlut !!
    Très bon billet, qui réhabilite ce joueur, critiqué beaucoup trop vite à mon gout…

    Pour moi, Erding, quoi qu’en pense certain, s’intègre plutôt bien au dispositif d’Anto, avec trois compères d’attaque assez brillant, qui certes, sont souvent plus spectaculaire que lui (mais milieu de terrain, donc, plus technique aussi..)
    Mais surtout, je veux insister sur l’alliance EFFICACITE (dont tu parle assez bien Dan) et PUGNACITE, car oui, Mevlut mouille le maillot, comme nous l’ont montré les buts qu’ils a inscrit dans des matchs ou il en avait raté 2/3 belles avants.

    Soyons honnête, il s’agit d’un joueur qui correspond tout à fait au rang de notre club, et avec lequel nous pouvons parfaitement jouer l’europe.

  17. Dan, parmi les chèvres tu as oublié Baltazar..ou plutot l’ombre de Baltazar qui est venu en pré-retraite à Rennes, incapable de remporter le moindre duel et qui nous a fait descendre en D2…OK je suis d’accord avec ceux qui reconnaissent que Mevlut mouille le maillot et que son état d’esprit est irréprochable. Simplement il n’est pas très adroit devant la cage (à l’instar de Jimmy Briant). Mais le Breton du 76 a parfaitement raison, Anto l’oblige à revenir défendre à 50 mètres (70 m parfois !) du but adverse et il est cuit quand il est de retour dans la zone où se fait la décision. Je ne désespère pas, il marque aussi en sélection et il va nous en claquer encore quelques uns…

  18. Qu’y a-t-il Gilou?

    > Pablo

    Je suis un chouilla trop jeune pour pouvoir parler de Baltazar… 🙂

  19. Balthazar c’était aussi un coiffeur place du Palais, presque à l’angle de la rue Saint-Georges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *